A la découverte de l’Inde du Nord Est : L’Arunachal Pradesh

L’Arunachal Pradesh est l’une des seven sisters. Longtemps préservées des conquêtes et des coflits, la région est aujourd’hui reconnue pour la richesse de sa diversité culturelle.

Ue des entrées principales du monastère de Tawang, Arunachal Pradesh

A la découverte de l’Inde du Nord Est : L’Arunachal Pradesh


Blotties dans l’extrême nord est de l’Inde, entre le Bouthan, le Bengladesh, la Chine et le Myanmar les « Seven Sisters States » sont restées longtemps restées inaccessibles aux touristes. Voyage en Arunachal Pradesh, où la richesse de la culture est mise à l’honneur. 

L’Arunachal Pradesh est le plus vaste état  des « Seven Sisters » et compte 26 tribus principales et plus de 100 sous-tribus : Adis, Apatanis, Buguns, Hrusso, Singphos, Mishmis, Monpas, Nyishi, Sherdukpens, Tagins, Khamtis, Wanchos, Noctes, Yobin et Khambas et Membas pour n’en citer que quelques unes.

Les Apatanis sont une tribu ancestrale de l'Arunachal Pradesh
Femme de la tribu des Apatanis

Géographie

L’Arunachal Pradesh s’étend sur la frontière nord-est de l’Inde depuis les contreforts de l’Himalaya oriental jusqu’à leurs sommets. L’état partage des frontières internationales avec le Bhoutan, le Tibet, la Chine et le Myanmar, ainsi que des frontières entre Assam et Nagaland.

Les paysages de l'Arunachal Pradesh sont somptueux et encore préservés

Histoire 

La plus ancienne histoire enregistrée remonte au XVIe siècle de notre ère, lorsque les dirigeants Ahom d’Assam étendirent leur royaume à la région de l’Arunachal Pradesh. Pour autant, ils avaient pour tradition de ne pas s’immiscer dans les affaires des tribus de cette région et n’ont en conséquence que peu influé sur celles-ci. Les Britanniques ont poursuivi cette politique et, en 1873, ont interdit l’entrée d’étrangers dans la région. Le gouvernement indien a tenu la même ligne jusqu’en 1962, lorsque la Chine a tout simplement attaqué l’Arunachal Pradesh. Depuis, des mesures ont été prises pour remédier à de potentiels conflits frontaliers avec la Chine. Progressivement, les routes et le réseau électrique se sont développés dans la région.

Avant 1962, cet État était connu sous le nom de Northeast Frontier Agency et faisait partie, en vertu de la Constitution, de l’Assam. En raison de son importance stratégique, il a été administré par le ministère des Affaires extérieures jusqu’en 1965, puis par le ministère de l’Intérieur par l’intermédiaire du gouverneur d’Assam. En 1972, l’Arunachal Pradesh a été constitué en territoire syndical et, en 1987, il est devenu le 24e État de l’Union indienne.

Festivals

On trouve une très grande diversité de foires et de festivals en Arunachal Pradesh. La danse et la musique y sont mises à l’honneur et illustrent le génie artistique des tribus qui les organisent. On observe un roulement intéressant qui met à l’honneur une tribu spécifique chaque mois de l’année. 

Quelques exemples de festivals en Arunachal Pradesh :
Le festival Losar des Monpas organisé pour leur nouvel an, dure par exemple cinq jours. Les maisons sont nettoyées et des prières bouddhistes sont récitées pour amener santé et prospérité. Des drapeaux de prière colorés sont hissés au sommet des temples et des maisons ce qui vous donnera d’incroyables clichés.
Le festival Mopin de la tribu Galo dans le district de Siang dure également cinq jours et met cette fois-ci l’accent autour des célébrations liées à la récolte.
Les festivités de la tribu des Mishmi, du district de Lohit, sont consacrées à l’apaisement des divinités et s’étendent elles sur six journées complètes.

Le festival de Losar est l'un des plus importants en Arunachal Pradesh
Danse lors du festival de Losar

Principales activités touristiques

  • A Itanagar, la capitale, le fort d’Ita construit au XIVe siècle par le roi Ramchandra de Mayapur vaut vraiment le détour.
  • Mallini Than est un autre site unique datant du Xème et XIIème siècle. On y trouve un ancien temple abritant des sculptures de dieux et de déesses de l’école iconographique hindoue.
  • Parasuram Kund et Brahma Kund, dans le district de Lohit, sont des lieux sacrés où des milliers de pèlerins viennent se baigner dans les eaux sacrées.
  • Bismaknagar et son fort dans la vallée de Dibang sont des monuments commémoratifs de la Bhagwat Gita, le récit de la visite du Dieu Krishna dans cette ville et de son enfermement avec une fille de la région : Rukmini.
Parasuram Kund est un haut lieu du tourisme en Arunachal Pradesh
Parasuram Kund

L’incontournable : Le monastère de Tawang

Joyau touristique de l’Arunachal Pradesh, le monastère de Tawang est le plus grand monastère d’Inde et le deuxième plus important au monde. Perché sur une montagne de la ville de Tawang, le monastère est le centre de l’école Gelug (bonnet jaune) du bouddhisme Mahayana et est bordé d’un mur de 282 m de long. C’est un complexe de 65 bâtiments résidentiels pour les moines, ainsi que d’autres structures destinées à différents usages religieux. Le monastère de Tawang a été créé entre 1680 et 1681, à la demande du cinquième dalaï-lama, par son contemporain Merak Lama Lodre Gyatso. Sans conteste le monument à ne pas rater lors de votre visite de l’Arunachal Pradesh. 

Le monastère de Tawang est un incopntournable de l'Arunachal Pradesh
Intérieur du monastère de Tawang

L’Arunachal Pradesh est l’un des Seven Sisters States qui composent le nord est de l’Inde. Si vous désirez en savoir plus à propos des états voisins, vous pouvez consulter nos autres articles : 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s