A la découverte de l’Inde du Nord Est : le Tripura

Longtemps isolée du reste de l’Inde, la région de Tripura est parfaitement préservée. Rites et traditions y sont encore ancrés au milieu de nombreuses merveilles naturelles.

Publicités
Pälais Ujjayanta à Agartala dans le Tripura

A la découverte de l’Inde du Nord Est : le Tripura

Sans doute la moins connues des Seven Sister States, Tripura conserve une aura mystérieuse. Nature et culture inexplorées demeurent à la portée de ceux qui s’aventurent sur ses terres.

La relative méconnaissance du tout petit état de Tripura tient sans doute dans le fait qu’il s’agit quelque peu d’un coin dans un coin, caché derrière les frontières du Bengladesh. Le Tripura a presque exclusivement toujours été un état princier dirigé par un maharaja et ce jusqu’à l’indépendance. La région n’a donc jamais été placée sous la tutelle des Britanniques. Ce faisant, elle n’est pas devenue un lieu à la mode en tant que station de sports d’hiver comme l’ont pu l’être Shillong (Meghalaya) ou Shimla (Himachal Pradesh). Ne croyez cependant pas que par cet isolement, la région ne se soit pas développée, les activités sont légion dans le Tripura. 

Femme de tripura, inde

Géographie

Situé au sud est de la pointe indienne, le Tripura n’a qu’une petite frontière avec les deux états de l’Assam et du Mizoram à l’ouest. La quasi intégralité de sa frontière est partagée avec le Bangladesh, faisant de l’état une enclave indienne chez son voisin. Les caractéristiques géographoques du Tripura varient du nord au sud, passant de collines et de vallées fluviales à des étendues boisées de plus en plus importantes à l’approche du Bangladesh. 

Histoire

L’histoire connue de la région débute à l’époque de la grande épopée de 
Mahabharata. Elle est gouvernée par la dynastie Manikya à partir du XIVème siècle. Vraisemblablement originaire de peuplades indo-mongoles, elle y règne de manière indépendante, même à l’époque où l’immense majorité des régions du sous continent indien tombent sous la domination des colons britanniques. Les relations avec l’envahisseur européen sont plutôt bonnes, ce dernier aidant même le royaume contre les Nababs du Bengale.

Après l’indépendance de l’Inde en 1947, un accord de fusion entre Tripura et l’Union indienne est ratifié par le Maharana, faisant du territoire un lieu où l’Union est présente mais sans législature propre. Un ministère y est formé en 1963 et le Tripura devient un état à part entière le 21 janvier 1972.

L’accès au Tripura a toujours été relativement compliqué, ce qui le protégeait par le passé. La construction de l’aéroport d’Agartala par le maharaja Bir Bikram contribue à désenclaver la région. Le prix Nobel Rabindranath Tagore aurait eu un contact très profond avec l’état du Tripura, ses deux plus célèbres romans, Visarjan et Rajasri sont d’ailleurs inspirés de légendes Manikyas. 

Principaux festivals

  • Way, festival de la lampe, de la pleine lune d’Ashad à la pleine lune d’Ashwin (septembre-octobre selon le calendrier bengali) célébré par la communauté Mog. Après un mois d’austerité durant lequel aucun mariage ni célébration ne peut avoir lieu, chacun allume des chandelles à destination de Bouddha. 
  • Ashokastami, grand moment de l’année hindoue est un festival religieux très marqué où les bénédictions et les bains sacrés dans le fleuve sont légion. De nombreuses foires prennent place où les festivités battent leur plein. 
  • Courses de bateaux à Melagharra et Gandhacherra. Au mois d’août, tout le monde se réunit autour de ces embarcations dans lesquelles s’affrontent des équipes de rameurs. C’est un grand moment de liesse dans la région qui mélange toutes les populations. 
  • Le Tripura étant un état a majorité hindoue, les grands festivals tels que Diwali, Holi ou les plus importantes puja y sont célébrés avec ferveur. 
Femmes faisant une course de bateaux à Melghar, Tripura
Tout le monde s’affronte lors des courses de bateaux du mois d’Août

Principales activités touristiques

  • Agartala, capitale de l’état du Tripura. On y trouve notamment le palais Ujjayanta, résidence de la famille princière et construit en 1901 par un illustre descendant de la dynastie Manikya.
  • La colline de Jampui, haute de plus de 900 mètres, offre une vue splendide sur le Bangladesh et l’état du Mizoram.
  • Le temple Bhavaneswari, illustre lieu d’une nouvelle de Rabindranath Tagore.
  • Lac Dumboor, à la confluence des rivières Saim et Sarma, point d’eau artificiel sur lequel reposent paisiblement près d’une cinquantaine d’îlots.
  • Pour ceux que le bouddhisme intéresse plus, on trouve des monastère à Agartala, Pecharthal, Kanchanpur, Manou Bakoul, Pilak et Boxnagar. 
Pälais Ujjayanta à Agartala dans le Tripura
Le palais d’Ujjayanta est le plus beau monument de la capitale Agartala

L’incontournable : la colline perdue des visages d’Unakoti

Située à environ 178 km d’Agartala, la «colline perdue des visages» d’Unakoti est un lieu de pèlerinage shivaïte vieux de plusieurs siècles et unique en Inde. Ce joyau caché peut être considéré comme la version indienne du Machu Picchu. Ce site antique signifie « un crore moins un » (un crore équivaut à 10 millions dans les calculs indiens et koti est le terme bengali pour le désigner). La légende dit que Shiva accompagné de 9999999 autres divinités auraient fait une halte pour la nuit en ce lieu. Seul éveillé à l’aube et passablement irrité du retard des autres dieux, il les aurait alors transformé en pierre pour avant de reprendre la route. D’où donc ce chiffre, désignant tous ces endormis, moins Shiva qui les a laissé bivouaquer pour l’éternité. 

Les gigantesques sculptures représentant les divinités hindoues sont ciselées à même la roche et datées des VIIIème et IXème siècles. La plupart de ces pierres mesurent entre 10 et 12 mètres et s’approchent plus du style artistique tribal que des référentiels religieux classiques auxquels l’on est plutôt habitué en Inde. 

Sculptures à Unakoti, Tripura
Les visages des tristes sires, condamnés à rester immobiles pour l’éternité.

Le Tripura est l’un des Seven Sisters States qui composent le nord est de l’Inde. Si vous désirez en savoir plus à propos des états voisins, vous pouvez consulter nos autres articles : 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s