Le Jagdish Temple & les rues d’Udaipur

Suite et fin de notre court voyage à Udaipur.

temple-jagdish-udaipur-inde-pretre

Le temple Jagdish est l’un des célèbres temples d’Udaipur. Situé dans le complexe City Palace d’Udaipur, ce temple est construit dans le style architectural indo-aryen. En 1651, le temple Jagdish a été construit par le Maharana Jagat Singh, qui a gouverné sur Udaipur de 1628 à 1653. Le temple est dédié au Seigneur Vishnu (Laxmi Narayan), le conservateur de l’Univers. La porte de ce temple est située à 150 mètres du Bara Pol du City Palace.

temple-jagdish-udaipur-inde-details-1

Ce temple à trois étages est une merveille d’architecture qui comprend des piliers magnifiquement sculptés, des plafonds décorés, des murs peints et des salles. La flèche du temple principal est d’environ 24 mètres de haut et domine Udaipur. Ce shikhar (flèche) est décoré de sculptures représentant danseurs, éléphants, cavaliers et musiciens.

temple-jagdish-udaipur-inde-details-14

Au fur et à mesure que vous approcherez du temple, vous serez accueillis par deux énormes éléphants de pierre à l’entrée. Sur le front même du temple, vous trouverez une plaque de pierre portant les inscriptions en référence au Maharaja Jagat Singh. Pour atteindre le sanctuaire principal, vous devez prendre un escalier en marbre de 32 marches. Ici, vous trouverez une representation en laiton de Garuda, une figure demi-homme et demi-aigle. Cette énorme idole se dresse comme le gardien du temple.

Le sanctuaire principal abrite une statue de Vishnou. Elle est sculptée dans un seul morceau de pierre noire. Le temple de Lord Jagdish / Vishnu est situé au centre entouré de quatre sanctuaires plus petits. Ces sanctuaires sont dédiés respectivement au Dieu Ganesha, au Dieu Soleil, à la Déesse Shakti et au Dieu Shiva.

Le premier et le deuxième étage du temple possèdent chacun 50 piliers. Les sculptures sur les piliers sont d’une la beauté remarquable. Ce temple a été construit suivant l’architecture hindoue du ‘Vastushstra’.

temple-jagdish-udaipur-inde-details-3

Chaque année, des milliers de pèlerins visitent ce temple où la sérénité, l’ambiance ainsi que la magnificence architecturale du temple ne peuvent difficilement être exprimées par des mots. Il ne vous reste plus qu’a visiter ce lieu saint quand vous serez à Udaipur.

Apres les incontournables que son le City Palace et le lac Pichola, perdez vous dans les rues et ruelles de cette ville. Vous y trouverez de magnifiques havelis.

Publicités

Au fil de l’eau, weekend à Udaipur

vue-sur-udaipur-du-lac-inde-10

Suite de notre court voyage à Udaipur. Quand on parle de cette ville on pense, bien évidemment, à son palais mais aussi à ses lacs. C’est pour cette raison qu’elle est surnommée  « la ville des lacs » ou «  la Venise de l’Est ».

vue-sur-udaipur-du-lac-inde-1

Le plus connu est le lac Pichola qui est un lac artificiel d’eau douce et le plus pittoresque d’Udaipur. Il a deux îles : Jag Niwas Island où se trouve l’hôtel Taj Lake Palace rendu célèbre par le film de James Bond « Octopussy » en 1983. Il n’est plus possible d’y aller si vous n’y êtes pas clients.

vue-sur-udaipur-du-lac-inde-2

La deuxième île est  Jag Mandir Island où la famille royale organisait des fêtes. C’est maintenant un hôtel de luxe souvent utilisé par les familles aisées pour de fastueux mariages. Elle se visite et est une étape incontournable.

Le lac Fateh Sagar est également connu comme la fierté de la ville et  est l’un des lacs les plus importants et reconnaissable à ses eaux bleues. Le lac est situé au nord du lac Pichola et a trois petites îles.

Le Dhebar Lake est également connu comme le lac Jaisamand est le deuxième plus grand lac artificiel en Asie. Il y a trois îles sur le lac de Jaisamand :Baba ka Magra , la plus petite île Piari et le Jaisamand Wildlife Sanctuary, un parc naturel avec une riche faune panthère, sanglier, cerf, antilope à quatre cornes, mangouste et diverses espèces d’oiseaux migrateurs.

Le lac Udai Sagar est situé à 11 kilomètres à l’est de la ville et doit sa création au Maharana Udai Singh. Anciennement construit pour fournir une quantité d’eau suffisante à la ville, il est maintenant sous la tutelle du « National Lake Conservation Program » à des fins de restauration.

La rivière Gomti est le principal fournisseur d’eau du lac Rajsamand , situé à 66 kilomètres de la ville. Ce lac se vante également d’un barrage qui a été construit au 17ème siècle. À l’extrémité sud du lac, l’immense remblai est en marbre blanc. Il a des terrasses en marbre et des marches en pierre qui touchent les eaux du lac. Ici, on peut également voir les cinq toranas (arches de pesage), où le Maharana Raj Singh et ses descendants organisaient le Tuladan (les rois se pesaient en or et le distribuaient ensuite parmi les brahmanes).

Le « boat ride » sur le lac Pichola est immanquable surtout pour admirer les magnifiques bâtiments qui le longent et pour observer la vie des locaux sur les ghats.

Weekend à Udaipur, la “Venise de l’Inde”

Aujourd’hui, nous vous emmenons à Udaipur, cette charmante ville nichée aux pieds des Monts Aravallis et célèbre pour ces lacs. Cette ville est pleine de joyaux, donc, dans cette première partie, nous nous dédierons  exclusivement au City Palace.

city-palace-udaipur-entree

Un peu d’histoire :

Bâti sur la rive est du lac Pichola, le City Palace d’Udaipur a été construit il y a 400 ans. Il est considéré comme le plus grand complexe royal dans l’état du Rajasthan. Le palais fut construit à l’époque de la fondation de la ville d’Udaipur par Maharana Uday Singh et ses successeurs en 1559. Les Maharanas vivaient dans le palais et y administraient leur royaume.

city-palace-udaipur-inde-exterieur-1

Des légendes racontent que l’année précédente, lorsque le Maharana Uday Singh était sur un sentier de chasse sur les collines d’Udaipur, il rencontra un ermite qui méditait sur le sommet de la colline. Il conseilla au Maharana de construire un palais à l’endroit même où il méditait. Ainsi, le complexe du palais a été construit ici sur le sommet de la colline offrant une magnifique vue sur la ville.

Le City Palace est un chef-d’œuvre d’architecture. Le complexe du palais a de nombreuses portes, des palais, des salles et un musée à l’intérieur. Le palais est une fusion de styles architecturaux Rajasthani, Moghal, médiéval, Européen et Chinois. Le palais est entièrement construit en marbre et en granit. Auparavant, le palais était la propriété de la famille royale de Mewar et la première structure qui a été construite à l’intérieur du complexe du palais était la grande cour Rai Angan.

city-palace-udaipur-inde-vue-sur-la-ville-3

Depuis les terrasses supérieures du palais, vous aurez une vue imprenable sur la ville et sur le lac. Les intérieurs sont un enchevêtrement de balcons, de tours et de coupoles qui prouvent l’incroyable savoir-faire des artisans d’antan : miroir et marbre, peintures murales, travail de l’argent et de verres colorés. Bon, soit, c’est très bling bling !!!

Que verrez-vous ? :

Amar Vilas est le segment le plus haut du palais construit dans les styles moghols. C’est un pavillon de plaisance qui a des jardins suspendus avec des fontaines, des tours et des terrasses.

Le Grand Palais ou Badi Mahal. Le jardin a une piscine qui était utilisée pour les célébrations de la fete de Holi par la famille royale. En outre, il y a une salle qui abrite des peintures du 18ème et 19ème siècle.

Le Bhim Vilas constitue une galerie qui a une collection étonnante de peintures dépeignant des scènes de la vie du Dieu Krishna et de sa dulcinée Radha.

Le Chini Chitrashala est construits avec des carreaux aux motifs chinois et hollandais.

Le Durbar hall est l’une des sections majeures du palais qui se trouve dans le Palais Fateh Prakash (aujourd’hui un hôtel classé au patrimoine). La première pierre de la salle fut posée par Lord Minto, vice-roi de l’Inde en 1909. C’était l’endroit où se tenaient toutes les réunions importantes. À l’intérieur du hall il y a une impressionnante galerie, d’où les femmes pouvaient suivre les réunions, avec des lustres uniques et des armes des Maharanas.

Aujourd’hui transformé en un hôtel de luxe, le Palais Fateh Prakash se compose d’une galerie d’art en cristal qui présente des chaises en cristal, des tables, des canapés et des lits, des fontaines de table et de la vaisselle qui valent le détour. Tous les articles en cristal ont été commandés par Maharaja Sajjan Singh, mais ils sont restés enfermés pendant environ 110 ans, car il est mort avant leur arrivée.

Le Jagdish Mandir est un sanctuaire dédié à Jagannath, un avatar du Dieu Vishnu. Je ne vous  en dis pas plus car je développerai dans un autre article.

Le Krishna Vilas est une mine de peintures remarquables qui représentent les jeux, les célébrations et festivités de la famille royale.

Le Laxmi Vilas Chowk est une galerie d’art où vous pourrez voir des peintures Mewar.

Le Rang Bhawan était l’endroit où les objets de valeur royaux étaient conservés

Le Sheesh Mahal est un palais des miroirs construit en 1716.

Le musée est une partie du complexe du palais qui expose un singe tenant une lampe ou le Maharana exhibant ses moustaches et de nombreux autres objets et artefacts, y compris des photographies, des peintures, des sculptures en argent et ainsi de suite.

Le City Palace de l’Extérieur :

 

Le City Palace de l’intérieur :

 

 La vue sur la ville  du City Palace:

 

Nous vous souhaitons une bonne visite !

Ballade à Lodhi Colony .

Si vous aimez le Street Art, cet endroit de Delhi est fait pour vous!

La fondation St + Art India, une organisation à but non lucratif qui travaille sur des projets artistiques dans des espaces publics afin de rendre l’art accessible à un public plus large, accueille l’incroyable St + Art Festival à Delhi. Le festival de deux mois a réuni plus de 25 artistes de rue de l’Inde et du monde entier pour égayer la ville avec des interventions artistiques comme des peintures murales,. Et grâce à leur travail acharné, ces artistes ont réussi à transformer le quartier Lodhi Colony de Delhi comme premier quartier de Street Art en Inde. Cette galerie d’art à ciel ouvert  est située entre  Khan Market et le marché de Meherchand.  Je vous emmène dans une visite virtuelle  à travers mon objectif. J’espère que vous aimerez!

DSC_1905

DSC_1911

DSC_1913

DSC_1915

DSC_1916

DSC_1919

DSC_1921

DSC_1929

DSC_1926

DSC_1933

 

DSC_1937

DSC_1940

DSC_1941

DSC_1942

DSC_1936DSC_1935

Le tombeau de Humayun

Si vous manquez de temps à Delhi et  ne pouvez visiter qu’un seul site: C’EST LUI!

longue-allee-qui-mene-au-tombeau-Humayun-delhi-inde.JPG

Je le visite encore et encore ne m’en lasse pas… il est d’une beauté à couper le souffle, le calme qui y règne vaut de l’or dans une ville comme Delhi. Je l’ai photographié « sous toutes les coutures » et à tous moments de la journée. Le lever ou le coucher du soleil y est juste magique.

Un peu d’histoire :

premiere-porte-tombeau-humayun-delhi

Le magnifique mausolée construit en mémoire de l’empereur Humayun, le deuxième souverain moghol à monter sur le trône, est un magnifique témoignage du style d’architecture et des mausolées moghols en Inde. Ce style est un mélange d’influences architecturales persanes, turques et indiennes. Ce style a été introduit pendant le règne d’Akbar le Grand et a atteint son apogée sous le règne de Shah Jahan avec le Taj Mahal.

premiere-vue-tombeau-humayun-delhi

Le tombeau a été commandé par Bega Begum, épouse persane de Humayun en 1565, neuf ans après la mort de l’empereur. Il a été achevé en 1572 sous le patronage de l’empereur moghol Akbar, le troisième souverain  et le fils de Humayun. La tombe de Humayun ou Makbara-e -Humayun est l’un des monuments moghols les mieux conservés et a été déclaré site du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1993.

Le complexe funéraire de Humayun comprend plusieurs bâtiments, des tombes et des mosquées. Les principaux bâtiments sont: Nila Guband, Arab Sarai et Bu Halima. Les tombeaux de la royauté moghole et de la noblesse comme Bega Begum, Hamida Banu Begum, Isa Khan et Dara Shikoh sont présents dans le bâtiment principal du mausolée et tout le complexe serait parsemé de plus de 150 tombes qui lui a valu le nom de « dortoir des Moghols ».

tombeau-humayun-panorama-delhi.JPG

Les tombes et les bâtiments sont centrés autour du sanctuaire du Saint Sufi Hazrat Nizamuddin Auliya du 14ème siècle, situé juste à l’extérieur du complexe. Les Moghols considéraient que c’était un site propice à être enterré près de la tombe d’un saint, et ainsi des générations de la royauté moghole ont choisi d’y être mis en terre.

Pour plus d’informations sur ce sublime mausolée, voici le lien de l’UNESCO :

https://whc.unesco.org/en/list/232

 

Voici quelques photos prises au cours des années.

La tombe Isa Khan 

Isa-khan-panneau

tombe-Isa-khan-tombeau-humayun-delhi

tombe-isa-khan-details-tombeau-humayun-delhi

tombe-isa-khan-plafond-tombeau-humayun-delhi

La tombe & mosquée d’Afsarwala

Asfarwala-panneau

tombe-Asfarwala-delhi

mosquee-Asfarwala--delhi

La Tombe du Barbier

barber-panneau-delhi

barber-tomb-delhi

Les jardins

jardin-cote-droit-tombeau-humayun-delhi

remparts-tombeau-humayun-delhi.JPG

tombeau-humayun-angle-delhi

tombeau-humayunjardin-delhi

Le tombeau de Humayun

vue-de-escalier-tombeau-humayun-delhi

le-tombeau-humayun-delhi

arriere-tombeau-humayun-delhi

details-plafond-tombeau-humayun-delhi

details-tombeau-humayun-delhi

premier-plafond-tombeau-humayun-delhi

Un invité surprise !

queue-ecureuil-tombeau-humayun-delhi.JPG

Et le coucher de soleil sur cette merveille

coucher-de-soleil-sur-tombeau-humayun-delhi.JPG

J’espère que la visite de ce mausolée vous procurera la même joie que moi et que vous tomberez sous son charme. Bonne visite !

Visite du Jantar Mantar de Delhi

Un peu d’histoire:

Le Jantar Mantar est vaste observatoire situé près de Connaught Place en plein centre de la ville. Le Maharaja Jai ​​Singh II de Jaipur était un érudit accompli d’astronomie et d’étude de tous les systèmes, il  voulait raffiner les anciennes tables islamiques Zij afin que l’heure exacte de la journée puisse être déterminée. Pour y parvenir, il a construit Jantar Mantar en 1724 et l’observatoire de Delhi a été le premier à être construit(les autres sont à Jaipur, Varanasi, Ujjain et Mathura).  Il donna à  l’empereur moghol Muhammad Shah la tâche de rectifier le calendrier et les tables astronomiques.

DSC_5698

Le but principal de l’observatoire était de compiler des tables astronomiques et de prédire les temps et les mouvements du soleil, de la lune et des planètes, d’où sont nom Jantar Mantar qui veut dire « instrument de calcul ».  Construits en briques et enduits de chaux, ces instruments ont été réparés et restaurés au cours du temps sans modification significative. Bien « qu’asphyxié » par les hauts buildings de Connaught Place, il est toujours possible de déterminer l’emplacement des planètes avec exactitude.

 

A quoi servent les instruments ?

Le  Misra Yantra

Misra Yantra blog

Le Misra Yantra est le premier instrument que vous trouverez quand vous rentrez. Il est relativement petit et aurait pu être construit par le fils de Jai Singh, Madho Singh, entre 1759 et 1799, puisque l’’instrument n’est pas mentionné dans les récits de Jai Singh. Misra Yantra (qui signifie instrument mixtes) est composé  de cinq instruments différents).

Ce Yantra est unique à l’observatoire de Delhi. Les yantras à cinq composantes sont les Dakshinottara Bhitti, Samrat (une version plus petite du grand cadran solaire, attaché à Misra Yantra, en deux moitiés), Niyat Chakra, Karka Rasivalaya et le quadrant occidental.

Le Niyata Chakra: Indique le méridien à quatre endroits, deux en Europe et un au Japon et dans l’océan Pacifique; la moitié sur un cadran équinoxial

Le Dakshinottara-Bhitti-Yantra: Celui-ci est utilisé pour obtenir les altitudes méridiennes

Le Karka Rasivalaya Yantra: Cet instrument indique l’entrée du Soleil dans le Cancer

 

Le Samrat Yantra

Samrat Yantra

Le Samrat Yantra, parfois appelé « Instrument suprême » est un cadran solaire équinoxial d’une proportion énorme.

DSC_5755

Bien que l’un des instruments les plus simples, et pas trop différent des cadrans solaires qui avaient été développés des centaines d’années plus tôt, le Samrat Yantra est important car il mesure le temps à une précision qui n’avait jamais été atteinte auparavant.

DSC_5709

Le Jay Prakash Yantra

DSC_5706

Le Jai Prakash Yantra est composé de deux hémisphères creux, chacun sur sa propre plate-forme, d’environ 8,3 mètres de diamètre. Le bord des hémisphères est parallèle au plan horizontal et ouvert au ciel. La partie orientale du Jai Prakash Yantra possède une cave souterraine. Les instruments ont une profondeur totale d’environ 5,5 mètres, dont la moitié est au-dessus du sol tandis que la moitié est coulée. La surface intérieure concave représente une image inversée du ciel, où le point le plus bas est le zénith et le bord des hémisphères est l’horizon.

DSC_5716

Les sphères sont complémentaires; les sections évidées dans l’une correspondent aux sections pleines dans l’autre. Ce facteur dans la conception de l’instrument permettait des lectures nocturnes des corps célestes, ce qui n’était pas possible avec les cadrans hémisphériques antérieurs. Les points cardinaux sont marqués sur le bord de l’hémisphère, avec des fils croisés tendus entre eux. L’ombre du point d’intersection des fils croisés tombant sur la surface concave indique l’emplacement et le chemin du soleil.

Jay Prakash Yantra

Le Ram Yantra :

DSC_5727

Il est formé de deux  structures jumelles, de forme circulaire avec un pilier au centre. Les murs et le sol sont gradués pour lire les angles horizontaux (azimut) et verticaux (altitude).

Ram Yantra

DSC_5737

Le Maharaja Jai Singh doit se retourner dans sa tombe (enfin façon de parler) ! Comme vous avez pu le constater sur les photos, ce site est très mal entretenu.  L’argent ne doit pas manquer vu que l’entrée  est de 25 INR pour les Indiens et Dieu seul sait combien ils aiment ce site et de 200 INR pour les touristes étrangers. Donc, si vous allez à Jaipur, visitez plutôt celui là. Il est dans la liste des sites de l’UNESCO, donc, bien évidemment, il est magnifiquement conservé.

 

 

 

Ballade au Lodhi Garden

fontaine-lodhi-garden-delhi-inde

La plus bucolique « évasion » de Delhi a été créée par l’épouse de Lord Marquess de Willingdon (le gouverneur général de l’Inde), Lady Willingdon. Elle fit défricher les alentours en 1936 afin d’aménager un parc qui puisse lui rappeler l’Angleterre.

remparts-lodhi-garden-delhi-inde.JPG

Il fût d’abord appelé le «Lady Willingdon Park» durant la domination britannique et à l’indépendance, le jardin fut rebaptisé «Lodhi Garden», vu que les mausolées qui s’y trouvent datent de l’ère Lodi.

En 1968, il a été réaménagé par J. A. Stein avec l’aide de Garrett Eckbo.

petit-bassin-lodhi-garden-delhi-inde

le-petit-pont-pas-vraiment-en-bois-lodhi-garden-delhi-inde.JPG

Les monuments autour desquels sont aménagés les jardins de Lodhii datent des XVe et XVIe siècles.

Le tombeau de Mohammed Shah, le dernier des souverains Sayyid a été construit en 1444 par Ala-ud-din Alam Shah pour lui rendre hommage.

mausolee-et-palmiers-lodhi-garden-delhi-inde.JPG

mausolee-Mohammed- Shah- lodhi-garden-delhi-inde

mausolee-au-coucher-du-soleil-lodhi-garden-delhi-inde

Le Bara Gumbad ( le grand dôme) et la mosquée annexe ont été construits en 1494 sous le règne de Sikander Lodi.

arches-bara-gumbad-lodhi-garden-delhi-inde

Le Sheesh Gumbad ou le Dôme Glazed a été construit à peu près en même temps mais sa taille est plus petite. Le tombeau de Sikander Lodi a été construit par Ibrahim Lodi en 1517. Il a une ressemblance frappante avec la tombe de Mohammed Shah à l’exception de l’ajout de chhatris le long du dôme.

mausolee-et-buse-lodhi-garden-delhi-inde

mausolee-shish-gumba-lodhi-garden-delhi-inde

Le pont Atha Pula est le pont à huit piliers et fût construit sous le règne de l’Empereur Akbar. Ces huit piliers soutiennent les sept arches sous lesquelles coulent les eaux d’un lac. Ces eaux sont habitées par des cygnes, oies et autres oiseaux aquatiques.

grand-bassin-lodhi-garden-delhi-inde

grande-fontaine-lodhi-garden-delhi-inde

Quelques œuvres d’artistes contemporains

statue-fontaine-lodhi-garden-delhi-inde

statue-lodhi-garden-delhi-inde

mountain-and-cloud-statue-lodhi-garden-delhi-inde

Le  Lodhi  Garden est bordé de nombreux arbres, plantes et fleurs qui bourgeonnent entre février et mars.

Le jardin accueille également de nombreuses espèces d’oiseaux qui se reproduisent ici ainsi que de sympathiques écureuils.

Si vous visitez Delhi et avez envie de calme, de vert, de tranquillité ou de faire un jogging, cet endroit est fait pour vous.

balai-lodhi-garden-delhi-inde