Les huit trekkings les plus difficiles au Népal

«Que vos sentiers soient tortueux, sinueux, solitaire, dangereux, qu’ils vous mènent à la plus incroyable vue. Que vos montagnes s’élèvent dans et au-dessus des nuages.»- Edward Abbey

Il existe de nombreux itinéraires de trekking au Népal adaptés à votre niveau et expérience. Il n’est pas nécessaire que vous soyez capable d’escalader le Mont Everest pour profiter de nombreuses activités de plein air au Népal. Cependant, certains treks sont difficiles. Que ce soit à cause de la longueur, du froid, de l’altitude ou une combinaison de tout cela, voici la liste des treks les plus difficiles. Mais vous savez ce qu’on dit – No pain, no gain!

vue sur l'everest

Les treks au Népal sont divisés en deux catégories pour les hébergements: les guesthouse/teahouse et  le camping.

Les teahouses sont des hébergements disponibles sur les itinéraires de trek populaires tels que Manaslu Circuit Trek et Annapurna Base Camp Trek. Ces randonnées vous permettent de dormir dans de petites chambres pour un coût minime. La plupart sont des petits hôtels familiaux qui servent des repas de base faits maison.

Le trek en camping est probablement le meilleur moyen de vivre l’aventure dans l’Himalaya. Lors de ces treks, vous passez la nuit sous des tentes pas très confortables et vous mangez des aliments très rudimentaires préparés par vous ou par un cuisinier. De plus, ces trekkings sont nettement plus chers vu la logistique qu’ils imposent.

Hébergement en guesthouse ou teahouse

Three Passes Trek

Himalayas

Le Three Passes Trekking  offre l’expérience ultime et complète de la randonnée dans la région de l’Everest. Vraiment un itinéraire ardu qui correspond au mieux aux ambitions des randonneurs désireux de franchir les cols de haute altitude sans pour cela avoir des compétences en escalade. Ce trekking  est exigeant sur le plan physique, il traverse 3 cols reliant les quatre vallées de Bhotekoshi, Gokyo, Khumbu et Imja tse. Traversant les cols escarpés de Renjo la (5388 m), Cho La (5380 m) et Kongma La (5535 m) avec l’ascension des trois sommets de Gokyo Ri (5483 m), Kalapathar (5545 m) et Chukung (5550 m) et la randonnée jusqu’au camp de base de l’Everest fait de ce trekking ardu une expérience incomparable et inoubliable.

Durée: 15 à 20 jours
Altitude maximum: 5554 m

Manaslu Circuit Trek

Manaslu trekking etape de Deng a Namrung

Manaslu Circuit Trek est l’un des treks les plus difficiles du Népal. Ouvert en 1992, cet endroit propose un ensemble riche d’histoires, de modes de vie, de splendeurs inégalées et de variétés naturelles. La randonnée autour du Manaslu offre une occasion unique de visiter une région du Népal  «intacte» et d’une grande beauté le long de la frontière entre le Népal et la Tibet. Le Manaslu Trekking, qui présente de nombreuses versions attitudinales et climatiques, possède des habitats pour une faune et une flore tropicales, subtropicales, tempérées, alpines et les sous-alpins.

Durée: 11 à 25 jours
Altitude maximum: 5100m
Restrictions: Un permis pour un minimum de 2 randonneurs est requis pour le circuit

Kanchenjunga  Base Camp Trek

Kanchenjunga Base Camp Trek

Si vous êtes déterminé à faire de la randonnée au Népal, quoi de mieux que le mont Kanchenjunga? Le troisième plus haut sommet du monde culmine à environ 8 586 m. Pour les natifs du Sikkim, le pic Kanchenjunga est la divinité protectrice du Sikkim. Ce trek vous emmène dans les alpages où la température est assez extrême. Les forêts intactes, les zones humides d’altitude et les alpages abritent des pandas en voie de disparition, des ours noirs de l’Himalaya et des léopards des neiges.

Durée: 12 à 26 jours
Altitude maximum: 5134 m

Nar Phu Valley Trekking

Nar Phu Valley Trekking quittant le village de Meta

La sauvage  vallée de Nar Phu n’a été ouverte aux randonneurs que depuis 2002, ce qui rend la visite encore plus spéciale. Située  entre les régions les plus visitées de l’Annapurna et du Manaslu, elle reste encore incontaminée. C’est une randonnée difficile en raison des longues heures de trekking par jour et des fortes montées. La plus haute altitude atteinte est de 5 240 mètres, et comme la vallée de Nar Phu est peu habitée, sans infrastructure de trekking, les distances entre les lieux de repos possibles sont longues. C’est une belle randonnée pour la sensation de solitude, ainsi que pour ses paysage et la fascinante culture bouddhiste tibétaine.

Durée: 12 à 19 jours
Altitude maximum: 5240 m

En camping:

Dhaulagiri Circuit Trekking

Dhaulagiri Circuit trekking

Le Dhaulagiri Circuit Trek explore une région sauvage, isolée et hors des sentiers battus de l’Himalaya. Le trek commence de manière classique dans les villages agricoles des contreforts de l’Himalaya – des collines en terrasses et des enfants partout.

Le Dhaulagiri est un véritable trek d’aventure. Il vous emmène au-delà de l’imagination, vous oblige à faire face à vos propres limites physiques et mentales et vous impose des imprévus. C’est évidemment un très bon trek et je le recommanderais, mais il y a peu de choses à savoir. Le Dhaulagiri est une randonnée difficile en dépit du fait que les journées ne sont pas si longues, vous avez deux jours d’acclimatation et vous ne passez que deux nuits en dessus de 5 000 m. Contrairement aux treks autour de l’Everest et de la vallée du Khumbu, vous campez sans avoir la possibilité de vous réchauffer dans une guesthouse. Il fait froid, surtout la nuit et pendant cinq jours, vous dormez sur un glacier ou sur la neige.

Le trek du Dhaulagiri est la combinaison de l’altitude et du froid qui rend le trek particulièrement fatiguant, il commence à Beni et suit ensuite la rivière Myagdi Khola en passant par de beaux villages de Gurung avec des champs en terrasse encadrés par une vue sur le massif du Dhaulagiri. Après avoir remonté les gorges de Churchwarden en direction du camp de base du Dhaulagiri, puis du French Pass pour atteindre Hidden Valley. Après avoir traversé le col du Dhampus, une longue descente vers Jomsom.

Durée: 12 à 21 jours
Altitude maximum: 5360m

Upper Dolpo Trekking

Phoksundo Lake In Dolpo, Nepal

L’Upper Dolpo Trek, au-delà de l’Himalaya, évoque des monastères mystérieux, des léopards des neiges et des moutons bleus. Il est situé dans la partie occidentale du pays et est l’une des régions les plus reculées du Népal. La région de Dolpo est une région très isolée strictement interdite jusqu’à récemment, si bien que les traditions et le mode de vie sont restés intacts.
Cet itinéraire de trekking  traverse de nombreuses chaînes de montagnes – Annapurna, Dhaulagiri et Kanjiroba, pour n’en nommer que quelques-unes – et traverse le  Dolpo Inferieur, qui était autrefois un petit royaume à part entière. Il n’y a que quelques centaines d’habitants. Les villages du Haut Dolpo sont à une altitude de 4 300 m et plus. C’est précisément ici que les gens pratiquent encore la religion pré-bouddhiste Bon Po.
«Le léopard des neiges» de Peter Matthiessen et le «pèlerinage de l’Himalaya» de David Snellgrove ont contribué à la renommée du  Dolpo. Les deux écrivains ont visité le Shey Gompa, au nord du lac Phoksundo, dans le Dolpo Inférieur. C’est l’objectif de la plupart des randonneurs, mais ce trek du Haut Dolpo vous mènera encore plus loin et donc encore plus difficile.

Durée: 21 à 27 jours
Altitude maximum: 5350m

Rolwaling Tashi Lapcha Pass

un porteur pendant le Rolwaling Tashi Lapcha Pass trekking

Le Rolwaling Tashi Lapcha Pass trekking est l’un des treks en forêt les plus ardus du Népal. Ce trek commence de Dolakha et se termine à Lukla. Il offre une expérience de l’éloignement de cette région, des vues romantiques sur la montagne, une flore et une faune diverses et une riche culture locale. Ce trek nécessite une bonne expérience de la marche et une bonne forme physique. Les Sherpas ont nommé cette vallée profonde « Rolwaling » qui signifie « la tombe » en raison de son emplacement en profondeur entre les géants de glace abrupts de la région de Khumbu. Vous aurez une magnifique vue sur le mont. Gaurishanker, Rolwaling Himal, Chobabhamre, Dorjé Lakpa, Yalung Ri et Pachharmo. Une des caractéristiques de ce trekking est que les randonneurs doivent franchir un col de montagne de 5755m appelé Tashi Lapcha. Une autre attraction du trekking de Rolwaling est l’enchanteresse vallée de Rolwaling. Les petits villages sherpas de Beding et Na offrent une expérience de la culture sherpa traditionnelle.

Durée: 15 à 18 jours
Altitude maximum: 6273 m

Mixte avec camping & teahouse:

The Great Himalaya Trail ou GHT

Vue panoramique du Great Himalaya Trail

Le concept du Great Himalaya Trail est une étape importante dans l’histoire du trekking et de l’alpinisme au Népal.Le sentier du Great Himalaya couvre environ 1 700 km et traverse des paysages de montagne spectaculaires, à haute altitude, et vous offre l’occasion d’explorer des endroits et des conditions de vie parmi les plus extrêmes de la planète.
Ce n’est pas un sentier où tout le monde va pour faire du trek, du matériel de trekking et d’alpinisme sont nécessaires et toute personne entreprenant ce trek doit être en bonne forme physique et avoir l’expérience du trekking et idéalement de l’alpinisme.
Comme ce sentier traverse de nombreux terrains extrêmes, il n’y a ni logement ni lodges, il est donc indispensable de transporter de la nourriture, des tentes et d’autres équipements. Mais quoi de mieux que de planter sa tente entouré de l’Himalaya enneigé et de dormir sous le ciel étoilé?
Le GHT commence à l’est, au nord du camp de base de Kanchenjunga et se termine à Hilsa, à la frontière tibétaine du Népal, dans le district occidental de Humla. Cela prend environ 160 jours pour compléter ce parcours. Il convient de noter qu’il n’existe pas de route officielle GHT. En outre, vous pouvez choisir de combiner les sentiers Lower et Upper, par exemple pour éviter les cols élevés et difficiles de la section Everest. C’est un parcours complet mais vous pouvez le faire en partie les uns après les autres en le divisant en 10 sections différentes.

Durée: 152 à 159 jours
Altitude maximum: 6146 m

une femme sherpa et son yak trekking pour EBC

Prêt à partir?
Ces treks difficiles exigent une paire de poumons robustes, des jambes en béton, une très bonne préparation et une expérience de trekking antérieure. Par conséquent, ces treks sont destinés uniquement aux amoureux des hautes altitudes et à ceux qui sont prêts à se dépasser avec le soutien des Sherpas qui vous accompagneront pour votre sécurité. Donc, si vous êtes bien préparé pour marcher près ou sur les majestueux géants, octobre est la meilleure saison pour vous !