L’Inde du Nord-Est- partie I

Blotties dans l’extrême nord est de l’Inde, entre le Bouthan, le Bengladesh, la Chine et le Myanmar les « Seven Sisters States » sont restées longtemps inaccessibles aux touristes. L’Assam, le Megalaya, le Nagaland, le Manipur, le Tripura, le Mizoram et l’Arunachal Pradesh offrent une mosaïque de cultures, de paysages et d’ethnies résolument exceptionnelle et méconnue.

Arunachal Pradesh : La diversité culturelle

Arunachal Pradesh

L’Arunachal Pradesh est le plus vaste état  des « Seven Sisterrs » et compte 26 tribus principales et plus de 100 sous-tribus : Adis, Apatanis, Buguns, Hrusso, Singphos, Mishmis, Monpas, Nyishi, Sherdukpens, Tagins, Khamtis, Wanchos, Noctes, Yobin et Khambas et Membas pour n’en citer que quelques unes.

Géographie

L’Arunachal Pradesh s’étend sur la frontière nord-est de l’Inde depuis les contreforts de l’Himalaya oriental jusqu’à leurs sommets.L’état partage des frontières internationales avec le Bhoutan, le Tibet, la Chine et le Myanmar, ainsi que des frontières entre Assam et Nagaland.

L’histoire

La plus ancienne histoire enregistrée remonte au XVIe siècle de notre ère, lorsque les dirigeants Ahom d’Assam étendirent leur royaume dans cette région.Ils avaient pour tradition de ne pas s’immiscer dans les affaires des tribus de cette région.Les Britanniques ont poursuivi cette politique et, en 1873, ils ont interdit l’entrée d’étrangers dans cette région.Le gouvernement indien a fait de même jusqu’en 1962, lorsque la Chine a attaqué cette région.Après 1962, des mesures ont été prises pour contrer les futurs conflits frontaliers avec la Chine, et les routes, l’électricité, les institutions démocratiques modernes et l’économie monétaire ont été introduits ici.

Avant 1962, cet État était connu sous le nom de Northeast Frontier Agency et faisait partie, en vertu de la Constitution, de l’Assam.En raison de son importance stratégique, il a été administré par le ministère des Affaires extérieures jusqu’en 1965, puis par le ministère de l’Intérieur par l’intermédiaire du gouverneur d’Assam.En 1972, Arunachal Pradesh a été constitué en territoire syndical et, en 1987, il est devenu le 24e État de l’Union indienne.

Festivals

femme-de-la-tribu-des-apatani-arunachal-pradesh-inde
Femme de la tribu des Apatanis

Une riche variété de foires et de festivals fournit aux habitants des occasions saisonnières de se réunir en masse et de profiter de la fraternité commune et d’un esprit de coopération.Les festivals reflètent la culture des gens, leur génie artistique et leur prédisposition à la musique et à la danse.Pratiquement chaque mois de l’année un festival d’une tribu ou d’une autre est organisé.

Le festival Losar des Monpas célèbre leur nouvel an et est célébré pendant cinq jours.Les maisons sont nettoyées et des prières bouddhistes sont récitées pour la prospérité et la santé.Des drapeaux de prière colorés sont hissés au sommet des temples et des maisons.Le festival Mopin de la tribu Galo dans le district de Siang dure cinq joues.Les festivités de la tribu des Mishmi, du district de Lohit, sont consacrées à l’apaisement des divinités pendant six jours.

Attractions touristiques

Arunachal offre une multitude de sites.A Itanagar, la capitale, visitez le fort d’Ita construit au XIVe siècle par le roi Ramchandra de Mayapur.Mallini Than est un autre site unique datant du 10ème et 12ème siècle.Il possède un ancien temple abritant des sculptures de dieux et de déesses de l’école iconographique hindoue.Parasuram Kund et Brahma Kund, dans le district de Lohit, sont des lieux sacrés qui invitent des milliers de pèlerins à se baigner dans leurs eaux sacrées.Bismaknagar et son fort dans la vallée de Dibang sont des monuments commémoratifs de la Bhagwat Gita, une histoire de la visite du Dieu Krishna dans cette ville et de son enfermement avec une fille de la région, Rukmini.

L’incontournable :

Le-monastere-de-Tawang-arunachal-pradesh-inde
Le monastère de Tawang

Joyau touristique de l’Arunachal Pradesh, le monastère de Tawang est le plus grand monastère d’Inde et le deuxième au monde. Situé sur une montagne de la ville de Tawang, le monastère est le centre de l’école Gelug (bonnet jaune) du bouddhisme Mahayana et est bordé d’un mur de 282 m de long. C’est un complexe de 65 bâtiments résidentiels pour les moines, ainsi que d’autres structures destinées à différents usages. Le monastère de Tawang a été créé entre 1680 et 1681, à la demande du cinquième dalaï-lama, par son contemporain Merak Lama Lodre Gyatso.

Voir l’article consacré aux 17 sites à ne pas manquer

 

Le Meghalaya : Les  Khasis & Les ponts vivants

typique-village-au-meghalaya-inde
Typique village du Meghalaya

Le Meghalaya, la demeure des nuages, est l’un des plus beaux États du nord-est de l’Inde et offre une variété de sites, d’activités, de plats et de festivals. Bien connu pour Cherapunjji, l’endroit qui reçoit l’une des précipitations les plus abondantes au monde, il est également célèbre grâce à la tribu des Khasis

L’histoire

Hormis les récits des plus importants royaumes Khasi dans les chroniques des voisins Ahoms et Kacharis, on sait peu de choses sur le Meghalaya avant la période britannique. Au début du XIXe siècle, toutefois, la volonté britannique de construire une route reliant le Bengale et l’Assam dans la région aboutit à un traité (1827) avec le souverain (syiem) de la principauté khasi de Nonkhlaw. Les opposants au traité ont persuadé le syiem de le répudier en 1829 et une attaque ultérieure contre les Britanniques a inévitablement conduit à des opérations militaires britanniques contre les Khasis. Au milieu des années 1830, la plupart des dirigeants locaux s’étaient soumis aux Britanniques. Au cours du siècle suivant, les Britanniques exerçaient un contrôle politique sur la région, connue à l’époque sous le nom d’Etats Garrows et Cossiya (Khasi), mais les tribus, laissées à elles-mêmes, étaient capables de conserver leur mode de vie traditionnel.

Festivals

des-agriculteurs-khasis-portant-le-traditionel-knup
Agriculreurs Khasis portant le traditionel knup

Le festival de Wangala (ou danse de cent tambours) est un événement important des Garos.Cette fête marque la fin d’une période de labeur, annonçant un rendement de bonne récolte.Il est exécuté en l’honneur de ‘Satyong’, le dieu de la fertilité.Les gens, jeunes et vieux, vêtus de leurs costumes colorés et de leur coiffe à plumes, dansent au rythme de longs tambours cylindriques.Organisé chaque année en novembre, le festival dure une semaine.

Un des festivals les plus importants des Khasis est Ka Shad Suk Mynsiem (ou danse du coeur joyeux).C’est une danse de remerciement annuelle qui a lieu à Shillong en avril.Hommes et femmes, vêtus de parures traditionnelles, dansent au son de la batterie et de la flûte.Le festival dure trois jours.

Behdiengkhlam, célébré chaque année en juillet après la période des semailles, est le plus important festival de danse des Jaintias.Les jeunes hommes font un geste symbolique consistant à chasser l’esprit pervers en frappant le toit de chaque maison à l’aide de tiges de bambou.

Attractions touristiques

Shillong est la capitale de Meghalaya est le reflet de l’influence coloniale britannique dans l une grande partie de son architecture. En raison des magnifiques lacs autour de la ville et des collines qui l’entourent, Shillong a souvent été appelée l’Ecosse de l’Est. Le lac Umiam (également connu sous le nom de lac Barapani) est l’une des principales raisons pour lesquelles Shillong est comparé à l’Écosse, car le lac avec ses collines rocheuses en toile de fond rappelle le lac Loch, en Écosse. Le lac Umiam propose diverses activités nautiques aux touristes. Les autres attractions touristiques importantes à Shillong incluent les Elephant Falls, le pic Shillong et le parc Lady Hydari.

Si vous voulez jeter un coup d’œil au village le plus propre d’Asie, n’oubliez pas de visiter Mawlynnong. Située à la frontière entre l’Inde et le Bangladesh, ce village est incroyablement propre où chaque coin de rue est doté d’une poubelle en bambou pour garantir une élimination des ordures conforme à la nature. Le Sky Watch, qui est une structure en bambou offrant une vue imprenable sur les plaines du Bangladesh, constitue le principal attrait de ce village.

L’incontournable :

pont-vivant-meghalaya-inde
Pont vivant à deux étages (credit Amos Chapple)

Cherrapunji est célèbre pour ses pluies. C’était l’endroit le plus humide de la planète avant que le titre ne soit repris par Mawsynram, situé à moins de 100 kilomètres de Cherrapunji. La ville regorge de cascades, les plus importantes étant Nohkalikai et Seven Sister Falls. Mais ce sont surtout ses ponts vivants à un ou deux étages qui font de cette petite ville un incontournable.

Voir l’article consacré aux 17 sites à ne pas manquer

 

Manipur : Un petit paradis sur terre

la-vallee-de-dzuko-manipur-inde
La vallée deDzuko

Le mot Manipur signifie littéralement une «ville parée de bijoux», un nom qui représente, à juste titre, ce petit état pittoresque.Riche en culture, tradition et ethnie, Manipur est l’un des sept États du nord-est de l’Inde.Les Raasleelas et la danse classique de Manipur occupent une place très importante dans la carte culturelle de l’Inde.Avec des sites comme le lac Loktak (seul lac flottant au monde) et l’Orchidarium de Khonghampat, Manipur est également célèbre pour sa beauté naturelle.

Géographie :

Manipur est bordé au nord par le Nagaland;à l’est se trouve le Myanmar (Birmanie).La partie sud est bordée par l’état du Mizoram, tandis que les vertes vallées de l’Assam sont délimitées par la partie occidentale.

L’histoire :

Manipur a toujours été indépendant des zones tribales voisines.Bien que souvent envahi par la Birmanie, l’État a généralement bénéficié de gouvernements longs et stables pendant un bon moment.Il est devenu une partie de l’Inde britannique à la suite du traité de Yandaboo avec la East India Company en 1826. Ce traité était un accord conclu à la fin de la guerre indo-birmane qui établissait la souveraineté du gouvernement britannique.Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les forces japonaises se sont rendues à Manipur.Il a reçu le statut d’État à part entière en 1972.

Festivals

le-marche-de-khwairamband-bazaar-a-imphal-manipur
Khwairamand Bazaar (le marché géré par des femmes)

Les festivals de Manipur revêtent une importance particulière pour les habitants de l’État. La plupart de leurs festivals sont caractérisés par la danse et la musique traditionnelles ainsi que par des rafraîchissements traditionnels. Yaosang est un festival célébré le jour de la pleine lune de février / mars. Ce festival est également considéré comme le festival d qui accueille le printemps. De plus, il existe des festivals comme la célébration du Nouvel An Manipuri connue sous le nom de Cheirouba, Kut est un autre festival qui marque la saison des récoltes.

Attractions touristiques

Manipur a beaucoup à offrir aux touristes visitant cet état.Parmi les lieux à visiter, citons le temple Shree Govindajee (un pèlerinage et le centre historique de la Vaishnavite), Kaina (un lieu sacré des hindous), Khwairamand Bazaar (une place de marché gérée par des femmes), le jardin zoologique de Manipur le rare cerf sangai)et l’île de Sendra.En outre, Langthabal (sites historiques), Moirang, Moreh, Phubala, Singda, Khongjom, Sahid Mandir, Orchidarium de Khonghampat, le parc national Keibul Lamjao, le musée archéologique vivant de Sekta et le musée national de Manipur méritent une visite.

L’incontournable :

le-lac-loktak-a-manipur-inde
Le lac Loktak l’unique lac flottant au monde

Le magnifique lac Loktak est le plus grand lac d’eau douce du nord-est de l’Inde. Ce lac emblématique, situé dans le district de Bishnupur, à 53 km d’Imphal, est connu pour ses iles marécageuses et circulaires (appelés phumdis en langue locale).

Voir l’article consacré aux 17 sites à ne pas manquer

Nous reviendrons, la semaine prochaine, avec  l’article sur les quatre autres états qui forment les Seven Sisters.