La cuisine Bhoutanaise

Méconnue, la cuisine bhoutanaise est composée de viandes succulentes et de plats très relevés. Amateurs de piment préparez-vous.

Publicités

Attention ça chauffe

Si vous vous rendez prochainement au Bhoutan, vous allez pouvoir découvrir sa gastronomie. Assez méconnue, la cuisine bhoutanaise peut vous réserver quelques surprises. Les Bhoutanais apprécient beaucoup le piment qu’ils utilisent abondamment dans la majorité de leurs plats. Presque chaque repas consiste en une assiette de riz rouge assaisonnée d’une sauce chili hyper piquante – mais alors vraiment – (ema) cuite avec un fromage de chèvre frais et salé (datse).

Ema Datse, riz rouge et fromage, un classique de la cuisine bhoutanaise
Ema Datse, riz rouge et fromage de chèvre.

L’importance du fromage

Ce même fromage est également utilisé pour cuire des pommes de terre (kewa datse) ou pour préparer un plat savoureux aux champignons (shamu datse).

Dans la fromagerie de la vallée de Bumthang, vous trouverez également de l’excellent fromage ressemblant au gruyère. Cette importante laiterie du centre du Bhoutan a été développée par des Suisses qui ont amenés avec eux leur grand savoir faire laitier dans les années quatre-vingt.

Le phak sha laphu est un plat succulent de la cuisine bhoutanaise
Phak Sha Laphu, porc sauce raifort

Une autre composante majeure du régime alimentaire du Bhoutan est la viande : de yak et de porc. Le porc à la sauce au raifort (phak sha laphu) ou le bœuf à la sauce aux épinards (no sha huentseu) ou le poulet à la sauce à l’ail et au beurre (bja sha maroo) sont les plats à base de viande que vous retrouverez le plus à la carte des établissements où vous vous arrêterez pour casser la croûte.

Cuisine bhoutanaise : le poulet à l'ail et au beurre
Bja Sha Maroo, le poulet à la sauce au beurre et à l’ail

Une cuisine qui doit franchir les frontières

On trouve des asperges sauvages et des feuilles de fougère (nakey) dans la cuisine bhoutanaise lorsque c’est la saison, tandis que toute l’année sur les marchés, des légumes frais arrivent par la frontière indienne. En effet, de nombreuses variétés de légumes et d’épices ne peuvent se développer de manière optimale sur le territoire du Bhoutan.

Dans les montagnes, où le riz ne pousse pas, on trouve à la base de la nourriture du blé, du sarrasin et du tsampa, de la farine d’orge grillée, à la manière tibétaine.  Le tukpha (une lasagnette dans un bouillon de viande) et les momos (un ravioli à l’étouffée qui vient du Tibet et a fait le tour du monde) sont également les meilleurs représentants de la cuisine bhoutanaise dans cette partie du pays.

Les momos bhoutanais ressemblet à leurs homologues de la cuisine tibétaine
Les momos bhoutanais

Des desserts aux abonnés absents

Les Bhoutanais n’apprécient généralement pas vraiment les desserts.

Avec le thé, est souvent servi le Tsao, du riz bouilli puis grillé, parfois enrichi d’un peu de sucre. Le thé est la boisson nationale. Généralement, comme dans tout l’Himalaya, on ajoute du sel et du beurre de yak (suja), à la manière du thé tibétain. Le café expresso est difficile à trouver, alors que le café instantané est servi partout dans le pays.

Dans le Bumthang, on produit également une bonne bière de blé non filtrée, la Red Panda. La boisson alcoolisée très populaire est le bang chang, une sorte de bière chaude fermentée par le blé.

A l’est et au centre du Bhoutan, Vous pourrez goûter à l’ara, un distillat alcoolisé artisanal de riz ou d’orge aux alentours de 20°.

Le thé au beurre de yak est aussi très présent dans la cuisine bhoutanaise
Suja, le thé au beurre de yak

Bon appétit !

Crédits images : Migrationology