13 codes à maîtriser en Inde

Nos conseils pour vous intégrer dans la société indienne et ne surtout pas faire de bêtises.

13 codes à maîtriser en Inde

L’Inde est un pays magnifique mais très codifié, et donc assez compliqué. Loin de nous l’envie d’être des donneurs de leçons mais notre humble expérience peut vous éviter des situations cocasses. Lorsque l’on se rend dans un pays étranger, il est de bon ton d’en adopter les us et coutumes, ce ne peut être plus vrai pour l’Inde.

Je voyage avec mon(ma) chéri(e)

Kate

Aller visiter le Taj Mahal, symbole de l’Amour avec un grand A,  avec sa moitié ça vous donne des ailes. Prendre une photo au fort de Jodhpur avec notre Prince Charmant, faire une ballade en bateau sur le romantique lac d’Udaipur, on se sentirait presque Rose dans Titanic. Avouez que tout cela vaut bien un petit, non, un gros bisou. Et bien non, même si l’envie ne manque pas, en Inde, on ne se lèche pas la poire en public ! Idem, on n’enlace pas. Vous l’aurez compris, les effusions et marques d’affection avec Poussin, c’est dans la chambre d’hôtel !

Pas de gauche!

Mais non, je ne vous parle pas d’orientation politique mais de main gauche. Si vous devez manger avec les mains, utilisez la mimine droite, c’est impératif (mais alors vraiment). La main gauche servant à des choses plus intimes (vous suivez ?), manger de cette main va dégoûter les locaux. Donc, à table, on est « manchot » de la main impure.

On ne se claque pas la bise

bisouC’est vrai qu’en Inde on fait ami-ami très rapidement. Trois fois que l’on rencontre Suresh, Naresh, Rajesh – ou n’importe quel esh – et nous voila copains comme cochons. Malgré notre très profonde amitié, on ne claque pas la bise à Suresh, ni on ne lui sert la main, quand on est une femme, bien évidemment. Même si les mentalités évoluent, cela peut être interprété de façon disons… erronée. Certains Indiens se permettront d’utiliser, pendant le serrage de main, leur majeur pour vous caresser la paume de la main, ce qui est un message sexuel. Donc, on se la joue « local », un namaste avec les mains jointes et votre plus beau sourire fera l’affaire.

Un dîner chez Suresh

Comme je l’écrivais précédemment, il est très facile de rentrer en contact avec les Indiens, de plus, ils sont vraiment hospitaliers. Vous serez donc surement invités à dîner. Enlevez vos chaussures avant de pénétrer dans la maison, on ne va pas pourrir le sol tout propre.

Vous êtes sûrement très bien élevé et serviable, mais jamais, ô grand jamais, n’ayez à l’idée d’aider la maîtresse de maison, ce sera perçu comme une offense du style: « Tu ne sais pas recevoir, attends je te montre comment faire ».

Ne vous attendez pas à être attablé avec toute la famille, il est fort probable que vous soyez les seuls à manger et que toute la petite troupe vous regarde en train de batailler avec votre dal makhani dégoulinant de partout (en fait, il arrive souvent que tout le monde ait mangé avant que vous n’arriviez). Cela fait parfois un drôle d’effet, on a l’impression d’être au zoo et complètement épié mais on s’y habitue!

Ce n’est pas le pied !

pied

En Inde, toucher quelqu’un du pied est un porte scoumoune pour la personne touchée. On ne va pas s’amputer pour autant, alors, si par mégarde vous effleurez quelqu’un du pied, touchez lui le genou de la main droite (rappelez-vous que la gauche c’est beurk !) et ensuite portez la sur votre cœur. La personne appréciera  vraiment car c’est ce qu’il fait quand cela arrive et témoigne d’une vraie demande d’excuse polie.

Vous permettez, Madame ?

La galanterie en Inde est le cadet des soucis des locaux donc pas besoin de rester planté 5 minutes devant une porte pour laisser passer une belle Indienne, ni de vous lever pour lui laisser votre place dans les transports en commun, ce serait insultant pour elle. Par contre, on cède sa place aux personnes âgées. Honnêtement, vous n’aurez pas à le faire de vous même, les jeunes Indiens se lèveront immédiatement, le respect des cheveux blancs est  très ancré dans la culture.

Pas de saut d’obstacle !

saut

Si vous prenez le train, il vous arrivera surement de trouver quelqu’un qui dort à même le sol dans le couloir ou près des toilettes. Par pitié, ne l’enjambez pas, c’est un autre porte malheur. Si vous n’arrivez pas à le/la contourner, réveillez la personne. Ce n’est pas un Européen, vous ne risquez pas une beigne pour l’avoir sorti des bras de Morphée. Même complètement ensuqué, il va se déplacer et ce sera préférable pour lui plutôt qu’il se soit fait enjamber.   

Mais qu’il est mignon !

Bien évidemment, Suresh a un gosse, de plus craquant avec la petite bouille bien potelée. Surtout, qu’il ne vous vienne pas à l’esprit de tripatouiller la jolie tête (pas blonde, bien sur) du rejeton, vous allez lui porter la guigne au pauvre petit.

Collé serré

jagger

Ça doit vous rappeler votre dernière soirée zouk,  mais on ne vous propose pas d’aller danser. Là, c’est une question de survie si vous ne voulez pas passer vos journées dans les filles d’attentes. En Inde, vous en trouverez de partout : au cinéma, à la gare, à la poste, chez l’épicier etc, etc, etc !!! Mais ici, les files ne sont pas vraiment indiennes, elles sont plutôt du style « pousse-toi de là que je m’y mette ». Alors, on va oublier la bonne éducation reçue au collège suisse et on  va coller, voire épouser le corps de son voisin de devant. Si un aimable Indien essaye de resquiller par la droite ou par la gauche, mettez vos coudes à hauteur de la poitrine, vous savez,  le style du Chicken Walk de Mick Jagger (bon, on y va mollo quand même, pas question de lui démonter la mâchoire). Si vous ne voulez pas jouer les Dwayne Johnson, quand il y en a: envoyez Madame dans la file réservée au  sexe féminin, c’est sera un peu moins la guerre pour elle.

Les hommes ont pourtant l’air de célébrer leur amour

Malheureusement, non et ce n’est pas demain la veille que le drapeau LGBT  sera brandi tant ce pays est complètement arriéré en ce qui concerne les droits des homosexuels (petite actualisation depuis quelques jours et la dépénalisation de l’homosexualité. Ne vous leurrez pas pour autant, l’acceptation de la société est encore très loin). Même si ça se perd un peu, ne vous méprenez pas si vous voyez deux hommes se tenir par la main, ils ne sont pas en train de faire une petite promenade en amoureux,  ils sont juste amis. En Inde, un mari marche 300 mètres devant sa femme mais se ballade  bras dessus bras dessous avec son meilleur pote, c’est comme ça !

Monsieur le Maire ou l’église ?

jeunes-maries

En Inde, soyez toujours mariés !  Vous voyagez seule, soyez mariée, même si vous êtes un cœur à prendre ! Les Indiens vous laisseront tranquille, on ne badine pas avec la femme d’un autre.

En Inde, on ne peut pas concevoir la vie en commun sans être mariés, c’est péché ! Si vous êtes en couple et que l’on vous demande « are you married ? », dites oui, même si vous n’êtes pas passés devant Monsieur le Maire, cela évitera de choquer vos interlocuteurs.

Choisissez votre religion

Etre athée  est une chose qui dépasse les Indiens. Comment est-il possible de ne pas croire en Dieu ? Donc, pour ne pas partir dans des discutions sans fin et surtout qui risquent d’être vaines, choisissez-vous une religion et le tour est joué, on ne vous posera pas plus de questions que cela. Vous remarquerez d’ailleurs que la question est souvent posée sur les formulaires que vous devez remplir pour entrer dans une région ou même pour vous faire faire une carte de métro. C’est une information comme une autre.

Attention au clic

Ici, on dévie quelque peu du titre, ce n’est pas les us et coutumes en Inde mais plutôt la bienséance. Pensez toujours à demander à la personne que vous désirez photographier si elle est d’accord. Au Rajasthan, les femmes n’aiment pas du tout être prise en photo par des hommes, donc, envoyez votre compagne si vous êtes accompagné, ça passera beaucoup mieux. Exit les photos de crémation, ça prouvera votre respect pour les gens en deuil. De toute manière, quelle idée de photographier des bûchers funéraires, vous ne prendriez pas en photo l’enterrement d’un inconnu. Quand aux photos des ablutions faites sur la barque quand vous voguez sur le Gange, prenez-les de loin. Ces gens sont en train de prier ou simplement de se laver, je suppose que vous êtes comme nous, vous n’aimeriez-vous pas avoir un type qui vous photographie quand vous êtes dans votre salle de bain ou dans votre lieu de culte.

Les Indiens sont, en général, très cools donc même s’il vous arrive de commettre des impairs, il est possible qu’il ne vous en tienne pas rigueur mais gardez ces principes élémentaires vous permettra de mieux vous intégrer et de montrer aux gens que vous faites de votre mieux pour respecter leurs codes.