A la découverte de l’Inde du Nord Est : Le Nagaland

Le Nagaland est une terre riche de la diversité des 16 tribus nagas qui l’habitent. Chaque année s’y enchaînent une multitude de festivals fabuleux pour les visiteurs de la région.

Publicités

A la découverte de l’Inde du Nord Est : Le Nagaland

Des Seven Sisters States, le Nagaland est sans aucun doute l’état qui symbolise le mieux la diversité culturelle de la région de nord est de l’Inde. Les différentes tribus qui y vivent et les innombrables festivals qui marquent l’année en font une destination idéale pour les voyageurs avides de découvertes.

Le Nagaland est une véritable terre de folklore, de musique et de festivals, dont la plus grande majorité est intimement liée au calendrier agraire. Chacune des 16 grandes tribus et sous tribus du peuple Naga qui résident dans cet état vallonné se distingue par la complexité de ses tenues traditionnelles. On y retrouve une véritable profusion d’objets divers tels que : des lances et daos multicolores, des couvre chefs en bambous, des dents de sangliers, des plumes de calaos ou encore des bracelets de défenses d’éléphants. Ils représentent les actes de bravoures que devaient effectuer les guerriers des temps anciens pour obtenir le droit de les porter. 

Peuple Naga au Nagaland
Nagas en tenues traditionnelles

Géographie

Le Nagaland est délimité par l’état d’Assam à l’ouest, L’Arunachal Pradesh au nord et le Manipur au sud. Il partage également une frontière avec le Myamar à l’est. La nature n’aurait pas pu être plus clémente avec le Nagaland, parfois appelé la Suisse de l’Est. Ses paysages uniques et la flore luxuriante qui les colore en font une terre d’une inimaginable beauté. 

Rizières au Nagaland, Inde du nord est
Les rizières jonchent les flancs des collines du Nagaland.

Histoire

On ne sait rien de l’histoire de la région jusqu’à l’arrivée des Britanniques au XIXème siècle si ce n’est qu’elle est occupée par de nombreuses tribus Nagas qui n’ont jamais centralisé le pouvoir comme dans certains états voisins du nord est de l’Inde. Les envahisseurs coloniaux installent leur centre administratif à Kohima en 1887 et commencent leur politique d’éducation à l’anglais et d’évangélisation. 

Durant la Seconde Guerre Mondiale, la région a été occupée par les forces japonaises. Les tribus locales prennent le parti de rester fidèles à la couronne britannique. Malgré la résurgence de certains mouvements indépendantistes, le Nagaland devient un état à part entière de l’Union indienne le 1er décembre 1963.

Principaux festivals 

Le Nagaland est une véritable terre de festivals. De janvier à décembre, ils s’enchaînent au gré des calendriers, célébrant tour à tour la fertilité de la terre nourricière, les communautés, les récoltes ou encore la purification des corps et des esprits. Chaque tribu a ses propres traditions, ce qui se traduit par un festival qui lui est propre. Lors de votre voyage dans la région, vous aurez donc l’embarras du choix car il ne se passe pas plusieurs semaines sans que les festivités battent leur plein. 

Comme cet état du nord est de l’Ide est véritablement marqué par cette culture, nous vous avons détaillé le calendrier des principaux festivals du Nagaland par tribu.

Principales activités touristiques

  • Kohima, capitale du Nagaland. Nombreux sites peuvent y être visités pour que vous puissiez vous faire une idée de l’histoire du lieu. Le cimetière de la Seconde Guerre Mondiale vaut vraiment le détour, ainsi que la cathédrale de la réconciliation avec son surprenant toit rouge. Le Bara Basti, l’un des plus anciens villages du continent, fait partie du district de la capitale et est vraiment un lieu à la fois charmant et intriguant. Le parc et le zoo de la ville peuvent aussi vous intéresser. 
  • Village tribal de Khonoma, non loin de la capitale, c’est une visite intéressante dans le lieu de vie historique de la tribu Angami.
  • Cascades de Dzulekie, aux alentours de Kohima.
  • Dimapur, l’autre ville importante de l’état, ancienne capitale des Kacharis.
Ruines Kachari à Dimapur, Nagaland
Ruines de la civilisation Kachari à Dimapur

L’incontournable : le pic de Japfu et la vallée de Dzukou

Contrairement à ses voisins, les principales activités du Nagaland tiennent plutôt dans ses festivals, pour autant, certains sites naturels valent le détour. C’est le cas de la vallée de Dzukou surplombée par le pic de  Japfu. Second point le plus haut de la région, il culmine à plus de 3000 mètres et offre un point de vue saisissant sur les vallées lorsque les nuages se raréfient. Les locaux ont bien compris l’attrait de ce lieu et l’ont aménagé afin qu’il soit plus accessible, sans toutefois ternir la beauté naturelle du lieu. 

Vallée de Dzukou et pic Japfu
La verdoyante vallée de Dzukou marque la frontière avec l’état voisin du Manipur. Crédits

Le Nagaland est l’un des Seven Sisters States qui composent le nord est de l’Inde. Si vous désirez en savoir plus à propos des états voisins, vous pouvez consulter nos autres articles :