Bandipur, le joyau caché du Népal

Nous devons quitter Pokhara aujourd’hui pour renter sur Kathmandu, je propose de faire un petit crochet de quelques kilomètres sur la route entre Kathmandu et Pokhara, pour visiter la charmante bourgade de Bandipur qui, contrairement à la plupart des comptoirs commerciaux dans les collines du Népal,  a conservé ses profondes racines Newari – temples, sanctuaires, grottes sacrées, innombrables festivals et une architecture traditionnelle.

Sur la route, nous nous arrêtons pour boire un chai dans un boui-boui.

 

cuisson- sur- un -tandoor-sur-la-route-vers-bandipur-nepal

Situées à 1 030 m d’altitude, les collines environnantes de Bandipur sont idéales pour faire de la randonnée le long de sentiers qui traversent des villages tribaux, des forêts verdoyantes et des sanctuaires perchés sur les collines qui autrefois servaient de forteresses.

maison-newari-bandipur-nepal

Après la conquête de la vallée de Kathmandu en 1768 par le roi Prithvi Narayan Shah, de nombreux habitants de la vallée de Newar se sont déplacés pour créer des comptoirs dans les collines pour répondre aux besoins d’une Inde britannique de plus en plus mercantile et de l’arrière-pays himalayen.

DSC_6559

Le  village de montagne a été transformé en un centre commercial animé et Bandipur est devenu un point de passage sur la fameuse route Indo-Tibet. Dans les années 1800, les commerçants venaient du Tibet avec des gousses de musc, des herbes de montagne, des peaux d’animaux et des chevaux.Le calico, le tabac, la verrerie et le kérosène sont venus de l’Inde britannique.

typique-panier-nepalais-bandipur-nepalSon apogée a duré jusque dans les années 1950 ; Pokhara, avec son aérodrome, a pris de l’importance et, en 1972, l’autoroute Kathmandu-Pokhara a contourné Bandipur et l’a complètement isolée. Mais la création de l’autoroute était une bénédiction déguisée – alors que de nombreuses villes Newari ont perdu leur caractère distinctif, Bandipur a conservé les vestiges de l’âge d’or de la ville, encore visibles dans les vieilles demeures en briques rouges,.

rue-adjacente-bandipur-nepal

Les noms de lieux autour de Bandipur indiquent que les Magars, dont les chefs dominaient de nombreuses principautés du centre du Népal actuel, habitait à l’origine la région environnante, connue sous le nom de Tanahun.Lorsque Prithvi Narayan Shah de Gorkha entreprit d’étendre sa domination, Tanahun était un puissant adversaire qui ne fut vaincu qu’après une dure bataille.

ecolieres-a-bandipur-nepal

La majorité des résidents actuels sont, à l’origine, des commerçants de Bhaktapur qui se sont rendus à Bandipur et s’y sont installés. Alors que les Newars sont prédominants à Bandipur, les groupes ethniques Magar et Gurung habitent les coteaux où ils cultivent le riz, le millet et le maïs sur des champs en terrasse.

parti-communiste-bandipur-nepal

On ne peut accéder au centre de la ville qu’à pied. Impeccable et propre, la rue principale est longée de bâtisses de style Newari dont la plupart sont devenues des commerces, cafés ou maisons d’hôtes. Flânez, explorez les ruelles dans lesquelles vous redécouvrirez le  rythme tranquille des villages. À l’extrémité nord-est du bazar (qui est la principale rue commerçante), le temple de Bindebasini, à deux étages, est dédié à Durga. Ses murs sont couverts de sculptures. La bibliothèque Padma, située face au temple sur la place, est un bâtiment du XVIIIe siècle aux fenêtres et aux poutres sculptées.

mais-bandipur-nepal

Outre les admirables demeures, si vous avez du temps ou si vous dormirez en ville, ne manquez pas  temple Tani Mai, à une trentaine de minutes de marche. Vous aurez une vue imprenables sur les sommets himalayens et sur la vallée de Marsyangdi.

 

Si vous avez la chance de venir au Népal, arrêtez-vous, ne serait ce que quelques heures, dans cette sublime bourgade et rencontrer de sympathiques locaux.

Publicités