Swayambhunath, le stupa habité par les singes.

Swayambhunath est ul lieu emblématique de Kathmandu. Entre les nombreux singes qui l’habitent et le paysage qui s’étend devant vous, il est essentiel de le visiter.

Publicités

Swayambhunath, le stupa habité par les singes.

 Situé à distance de 3 km à l’ouest de Thamel, sur une colline, se dresse un stupa en forme de dôme blanc, appelé Swayambhunath. Vous pouvez y aller à pied. Le stupa porte plusieurs noms, dont Swayambhunath ou Svayambhu. Swayambhu était également surnommé « Le temple des singes » en raison du grand nombre de primates qui y vivent. Surplombant la majeure partie de la vallée. C’est un endroit idéal pour avoir une vue panoramique sur la ville. Le site lui-même est la marque de la foi et de l’harmonie depuis des siècles. La gloire de la vallée de Kathmandu aurait commencé ici.

Swayambhunath dome en or

Les anciennes écritures et les témoignages historiques indiquent que la vallée de Katmandou était jadis submergée par l’eau il y a plus de 2 000 ans. La mythologie bouddhiste dit qu’à partir de ce lac, une seule fleur de lotus a émergé. La vallée était alors connue sous le nom de Swayambhu ou «auto-créé» ou «auto-existant».

Swayambhunath

Une légende secondaire raconte l’histoire d’un temple qui jaillit d’un lac qui avait une flamme éternelle sur laquelle Swayambhunath était alors construit. Un troisième récit dit que Manjushree a utilisé son épée pour ouvrir une montagne laissant les eaux du lac s’écouler et révéler la vallée. Le stupa se leva alors du lotus susmentionné.

Swayambhunath meme les singes tournent les moulins a priere

Un testament écrit suggère que le roi Varsadeva (Vrsadeva) a construit un temple ici au début du Vème siècle. On trouve également une tablette de pierre endommagée sur le site, ce qui confirme que le roi Mānadeva avait déjà travaillé ici en 640 de notre ère. Ce que l’on sait, c’est que Swayambhu est probablement issu d’une série de plus petits temples sur la colline. Ces temples plus petits ont finalement fusionné dans le grand stupa que nous voyons aujourd’hui. Le roi Pratap Malla a construit le long escalier qui mène au stupa au XVIIème siècle. Dans tous les cas, Swayambhu est reconnu comme le plus vieux stupa du Népal.

Swayambhunath les marches qui tuent

Pour accéder au stupa, il faut gravir les 365 marches de pierre extrêmement raides, tout un défi ! Pour les moins courageux, il y a aussi une route qui monte presque jusqu’au sommet. Un grand nombre de bouddhistes et d’hindous visitent Swayambhunath tout au long de la journée. C’est peut-être le meilleur endroit pour observer l’harmonie religieuse au Népal. Je vous déconseille de la visiter le samedi, jour de repos au Népal.

Swayambhunath la foule du samedi

L’attraction principale est un grand stupa blanc entouré de nombreux petits sanctuaires et temples. Le temple a subi une rénovation majeure en 2010, comprenant plus de 20 kg d’or pour redorer le dôme. Le sanctuaire d’Anantapur (l’un des grands chedis blancs près du stupa) a été détruit lors du séisme du 25 avril 2015 au Népal. Le monastère à l’arrière du stupa a également été gravement endommagé. Cependant, la grande majorité de Swayambhunath est indemne.

Swayambhunath Anantapur

Nous partons ensuite pour un autre important centre Bouddhiste, Buddhanath qui fera l’objet d’un autre récit de voyage.

Bonne visite de Kathmandu !