L’inde du Nord Est spécial Nagaland

Nagaland : La vie en couleurs

Le Nagaland est une mosaïque culturelle multiethnique créée par les différentes tribus qui peuplent l’État. Chaque communauté célèbre sa myriade de festivals autour du calendrier agraire qui fait du Nagaland, par défaut, une terre de festivals.

L’État du Nagaland a été officiellement inauguré le 1er décembre 1963 en tant que 16e État de l’Union indienne. Il est délimité par Assam à l’ouest, le Myanmar (Birmanie) à l’est, Arunachal Pradesh et une partie de l’Assam au nord et de Manipur au sud. L’État comprend sept districts administratifs, habités par 16 grandes tribus et d’autres sous-tribus. Chaque tribu a un caractère distinct de l’autre en termes de coutumes, de langue et de tenue vestimentaire.

Les-ruines-de-kachari-dimapur-inde
Les ruines de Kachari -Dimapur

C’est une terre de folklore transmise de génération en génération par le bouche à oreille. Ici, la musique fait partie intégrante de la vie. Chacune des 16 tribus et sous-tribus qui résident dans cet état de colline se distingue facilement par les costumes colorés et complexes, les bijoux et les perles. La tenue de cérémonie traditionnelle de chaque tribu est en soi un spectacle impressionnant à voir; les lances et les daos multicolores décorés de poils de chèvre teints, le couvre-chef en bambou finement tissé entrelacé de tiges d’orchidées, orné de dents de sanglier et de plumes de calaos, de bracelets de défenses d’éléphants. Dans les temps anciens, chaque guerrier devait gagner chacun de ces objets par des actes de bravoure, pour les porter.

La nature n’aurait pas pu être plus clémente avec le Nagaland, parfois appelé la Suisse de l’Est; avec  ses pittoresques paysages,  sa flore luxuriante et verdoyante, c’est une terre d’une inimaginable beauté.

Attractions touristiques

Kohima, la capitale de l’État, compte de nombreux sites qui valent la peine d’être visités pour se faire une idée de la riche histoire de l’endroit.Le cimetière de la Seconde Guerre mondiale situé dans un cadre magnifique, la cathédrale de la réconciliation avec son toit rouge, le Bara Basti, le musée du Nagaland, le zoo et le parc de Nagaland sont quelques-unes des attractions de Kohima.

Les sites proches de Kohima incluent le village tribal de Khonoma, Dzulekie (célèbre pour ses cascades), le pic Jopfu, la vallée de Dzuko, Dimapur, etc.

classique-artisanat-du-nagaland-inde
Artisanat du Nagaland

Festivals :

Parler de Nagaland, c’est surtout parler de festivals. Les villages, la fertilité de la terre nourricière; les liens sociaux entre les communautés, la purification sont les principaux éléments qui constituent l’âme des fêtes du peuple Naga. Chaque tribu a ses propres coutumes et cela se traduit par un festival. Vous n’aurez que l’embarras du choix, car le premier festival dans le Nagaland a lieu en janvier et le dernier en décembre !

Les Angami:

les-angamis-en-tenue-traditionelle-pendant-un-festival-nagaland

Festival principal: Sekrenyi

Période: février: 25-27

District: Kohima.

La fête de la tribu Angami est célébrée au mois de février et tombe le 25ème jour du mois angami de Kezei. C’est un festival de purification avec festins et chants. Le thékra hie est la partie la plus intéressante du festival Sekrenyi. Le thekra hie fait partie du festival lorsque les jeunes du village s’assoient ensemble et chantent des chansons traditionnelles tout au long de la journée.

Les Rengma

danse-Rengma-pendant-un-festival-nagaland

Festival principal: Ngada

Période: novembre: 27

District: Kohima.

Les Rengmas célèbrent les huit jours de fête du Ngadah vers la fin novembre, juste après la récolte. Cette fête marque également la fin de l’année agricole. Le grand prêtre du village (Phensengu) annonce à haute voix la date du début du festival afin que les villageois puissent se préparer pour le festival.

Les Zeliang

les-zeliang-en-tenue-traditionnelle-pendant-un-festival-nagaland

Festival principal: Hega

Période: 10-15 février

District: Peren

Le festival Hega est l’un des plus importants de la communauté Zeliang. Il tombe au mois de février chaque année. C’est le festival qui célèbre la joie et de rassemblement. Lors de ce festival, c’est aussi la période des fiançailles de jeunes couples.

Les Kuki

danse-Kuki-pendant-un-festival-nagaland

Festival principal: Mimkut

Période: 17 janvier

District: Peren.

Mimkut est le festival des récoltes des Kukis, ils le célèbrent le 17ème mois kuki de Tolbol (janvier). La célébration dure une semaine. En plus de Mimkuut, les Kukis célèbrent Chapphou Kuut Chavang Kuut ainsi que d’autres festivals plus modestes.

Les Kachari

femmes-de-la-tribu-Kachari-en-tenue-traditionnelle-pendant-un-festival-nagaland

Festival principal: Bushu

Période: dernière semaine de janvier

District: Dimapur

Les Kacharis célèbrent un certain nombre de festivals chaque année. Parmi eux, le plus important est le Bushu ou Bushu Jiba, largement célébré par les Dimasa kacharis. Le Bushu est essentiellement un festival post-récolte et tombe après la récolte, le broyage et le stockage des grains de paddy dans les greniers. Bien que la date exacte et le lieu du festival ne soient généralement pas fixes, les Kachari ont décidé de le célébrer la dernière semaine de janvier.

Les Chakhesang

hommes-de-la-tribu-Chakhesang-en-tenue-traditionnelle-nagaland

Festival principal: Thsukhenyie et Sukrenye

Période: respectivement le 6 mai et le 15 janvier

District: Phek.

Le festival de Tsukhenye est un festival important pour les Chakhesang. Il dure quatre jours. Le premier matin, le prêtre du village offrira en sacrifice le premier coq qui aura chanté ce matin-là. Pendant ce temps la,tous les hommes se rendent à un point d’eau désigné  par le prêtre et se purifient en se baignant. Une fois le bain terminé, ils invoquent le « Tout-Puissant » pour obtenir force, longévité, bonne récolte, etc.

Sukrenye: autre festival important qui est célébré le 15 janvier. Sukrenye qui peut être scindé en deux mots ‘Sukre’ qui signifie purification de soi-même. Les peres benissent leurs enfants pour qu’ils deviennent des adultes forts et chanceux. « Nye » signifie « observation du festival ». Bref, « Sukrenye » ​​peut être qualifié de festival de purification.
Le jour qui tombe le 15 janvier s’étend généralement sur deux semaines ou un mois afin de compléter le processus des rituels.

Les Pochury

musiciens-de-la-tribu-Pochury-nagaland

Festival principal: Yemshe

Période: 5 octobre

District: Phek

Octobre est le mois de fête que chaque Pochury attend avec impatience pour célébrer le Yimshe. Les Pochury de toutes classes et âges célèbrent cette fête en grande pompe en espérant une bonne récolte.

Les Ao :

danse-des-boucliers-ao-nagaland

Festival principal: Moatsu

Période: 2 mai

District: Mokokchung.

Les Aos observent Moatsü Mong une fois les semailles. La fête, est marquée par des chants et des danses mais c’est aussi  le concours de fabrication de la meilleure bière de riz.

Les Konyak

femmes-de-la-tribu-des-Konyak-nagaland

Festival principal: Aoling

Période: 13 avril

District: Mon

Toute la communauté Konyak du Nagaland  fêtent l’Aoleang Monyu durant la première semaine de l’Aoleang lee (avril) depuis des temps immémoriaux. Ce festival célèbre la fin de la période des semis donc aussi une nouvelle bonne année des récoltes. L’Aoleang Monyu s’étend sur six jours. Chaque jour a un nom et des significations différentes: (1) Hoi Lai Yah Nyih (2) Yin Pho Nyih (3) Yin Mok Shek Nyih (4) Lingnyu Nyih (5) Lingha Nyihand (6) Lingshan Nyih.

L’incontournable festival :

danseurs-durant-hornbill-festival-a-nagaland

En 2000, le gouvernement désireux de promouvoir le tourisme s’est lancé dans un ambitieux projet visant à exploiter les atouts culturels du Nagaland, à travers un festival d’une semaine qui coïncidait avec la célébration de la Journée de l’Etat du Nagaland le 1er décembre. Ainsi, la création du festival Nagaland Hornbill a été baptisée ainsi en hommage à l’oiseau emblématique dans l’éthique culturelle des Nagas afin d’épouser l’esprit d’unité dans la diversité. Ce festival est devenu l’un des plus fréquentés par les touristes du monde entier.

morung--hornbill-festival
Un Morung

Le festival annuel de Hornbill se tient pendant dix jours, du 1er au 10 décembre. Il attire toutes les tribus et sous-tribus du Nagaland au pied de l’imposant mont Japfü, où se trouve le village de  Kisama, lieu des célébrations. Il accueille des spectacles de danses tribales, un marché artisanal, des défilés de mode, un festival du film et une série de compétitions.

Chaque communauté naga est représentée dans son Morung (sorte de maison en bois). Certains accueillent même d’immenses troncs de bois évidés sur lesquels des musiciens battent en parfaite synchronisation. Bien avant l’ère des communications modernes, les Nagas avaient mis au point des méthodologies locales permettant de relayer les messages en battant différents tempos afin d’envoyer des messages déchiffrables uniquement par les membres du village.

troncs de bois
Tronc d’arbre sur lequel des musiciens jouent

Si vous voulez assister à  l’Hornbill Festival, nous vous recommandons de vous y prendre très à l’avance.